Euro Union : site officiel du club de foot de IXELLES - footeo

Une défaite à deux visages, Euro Union s'incline 3-2 vs Union JP 1

11 octobre 2014 - 23:03

L'adversaire du jour était clairement à notre portée. Hormis certains passages à vide, des manques de lucidité dans la finition, les fondamentaux sont présents mais il faut travailler et donner plus de soi pour arracher la victoire.

Un amas de nuages épais recouvre la parcelle où se prépare l’affrontement pour cette 6 eme journée de championnat. L’automne dorénavant a pris ses quartiers. Euro Union vient en terre hostile avec la ferme intention de faire la lumière sur un classement nébuleux. En effet, une victoire éclaircirait le chemin vers une place de leader.  A chaque rencontre et quel que soit le niveau de l’adversaire, l’enjeu des points est désormais capital.

L’équipe évolue sans de nombreux cadres blessés ou mis au repos. Mais nos 15 protagonistes du jour sont fidèles au poste et ponctuels, première réussite pour un déplacement. L’effectif consacre le  grand retour de Faker accompagné de son adorable petit neveu. Ramon rejoint également les rangs pour sa première participation et Dirar resigne pour un second bail.  

Le coup d’envoi retentit ! La possession de balle s’équilibre entre les deux équipes mais rapidement la menace locale se fait sentir. Nos attaques s’avèrent dans les dix premières minutes plus incisives. A la 11 éme minute coup franc pour les blancs tiré par Moh  Merkachi, le ballon revient dans les pieds de Moh Benaissa après un cafouillage du gardien. Le manque de vigilance de ce dernier est alors directement convertit par Moh qui permet à Euro Union d’ouvrir la marque. 0-1 ! Bonne entame de match sur papier, mais aussitôt des failles et une fébrilité dans l’organisation et le placement de nos joueurs déstabilise le système de jeu préalablement établi en 4-1-3-2. Le recul  des milieux de terrain au niveau de la ligne défensive offre à l’adversaire la possibilité de s’établir et de jouer dans notre camp. Au-delà de la domination territoriale, c’est ensuite la relance qui fera défaut à cause du dézonage de certains joueurs laissant un espace vide dans l’axe central. L’absence de relai devient flagrante, les pertes de balles se multiplient. En toute logique, d’abord sur une grossière erreur de marquage sur un corner, Union JP 1 revient au score. Puis, quelques minutes avant la pause pour les mêmes raisons explicitées antérieurement, la zone du milieu défensif étant laissé vacante, les attaquants d’Union JP profitent des espaces pour percer notre défense et trouver à nouveau la voie de nos filets 2-1 ! Moh Ben a la balle d’égalisation sur le bout du front mais son coup de tête manque de fermeté, la gardien était battu mais le ballon meurt sur le bas-côté ! Arhh La finition !  Coup dur car non seulement le scénario s’est brutalement renversé mais surtout Moh M sera contraint de sortir sur une élongation aux ischios. Faker doit alors précipitamment faire son apparition dans un contexte délicat alors qu’il était prévu un retour plus progressif pour son premier match. Mais comme chacun le sait, nul plan défini ne se déroule comme souhaité. La beauté cruelle de ce sport réside dans la capacité à parer à toute éventualité.

Heureusement, la mi-temps met un terme à un épisode de délitement total qui menaçait l’unité du groupe. Cet entracte est décisif dans les choix qui devront remettre l’équipe dans de meilleures dispositions. Refondre le collectif, apporter plus de sérénité à une défense lourdement accablée (parfois injustement) et surtout insuffler cette rage de vaincre. Car la mission est ardue mais certainement pas impossible. Gagner est une chose louable mais sortir d’un match quel que soit le score en étant fier d’avoir tout donné pour l’équipe est l’esprit essentiel à avoir. 

A la reprise, le système initial est remis en place avec Zak Namoune qui sera repositionné milieu défensif, et Dirar qui rentrera en attaque pour avant tout faire poids sur la défense dans un rôle intermédiaire de pivot comme demandé lors des consignes d’avant match. L’effet bénéfique du remaniement interrompt la saignée. La partie prend un tout autre visage. Euro Union redevient dominateur et maintient une pression sans relâche pour égaliser. A croire que les dieux étaient contre nous aujourd’hui. L’arbitre en effet nous pénalise d’une étourderie ridicule mais qui sera lourde de conséquences. Un coup franc imaginaire est sifflé contre nous pour avoir cru entendre « laisse » crié par un de nos joueurs. Rapidement réalisé alors que nous étions tous ahuris par cette décision, le n° 9 d’Union JP est lancé dans la profondeur à la limite du hors-jeu (limite discutable en plus) et trompe Farid sorti de son rectangle un peu tardivement. 3-1 ! Plus dure sera la tâche mais plus grande sera la fierté d’avoir exploité chaque seconde de jeu pour revenir. Car j’ai pris plaisir à voir cette envie dans chacun de vous, même si la réussite a manqué. Euro union a multiplié les offensives. Stefano aurait pu être le héros du jour  si sa tête avait trouvé le cadre après une ouverture « pirlesque » de Fabio. Fabio encore lui, qui distribua un caviar à Moh B qui à nouveau manqua d’un rien ce but de la délivrance. Que dire d’Anthony qui a exprimé toute sa hargne pour aller chercher ce ballon dans les 16 mètres et tenter un lob arrêté de la main par les défenseurs adverses. Son action nous gratifie d’un penalty tout à fait légitime comme le carton rouge qu’aurait mérité le dernier défenseur d’Union JP mais l’arbitre en décida autrement. Stefano transforme le « rigore » 3-2 ! et encore 12 min à jouer. Avant ce moment fort d’Euro Union, Ramon aura mis son talent et sa vision constructive du jeu au profit de l’équipe en entrant sur le terrain pour les 20 dernières minutes. Quel altruisme ! Il n’y eu pas de miracle. La première mi-temps a scellé la victoire d’Union JP et la deuxième nous a consacré presque victorieux.

En conclusion, il y a des défaites dont nous sortons grandis par l’abnégation et les valeurs qu’un groupe est capable de prouver et d’honorer. Je ne doute pas qu’avec du travail, de l’engagement et de l’application nous serons champions cette saison. Je tiens tout particulièrement à saluer l’attitude exemplaire de Zak Elmouchtari qui mérite amplement son statut d’homme du match aujourd’hui.

Commentaires

Staff
Alessandro Petrilli
Alessandro Petrilli 13 octobre 2014 11:08
Président

Il est tout à fait exact David. Samedi nous n'avons pas fait preuve comme d'habitude : de détermination, d'engagement physique et d'envie de vaincre. Il faut absolument resserrer les rangs, reprendre courage et utiliser la défaite comme leçon pour se régénérer, car le championnat est long mais nous devons réagir rapidement si nous ne voulons par rater notre objectif de le remporter. Courage les amis.

3-2
EuroUnion / LXG CINQUANTENAIRE environ 7 heures
EuroUnion / LXG CINQUANTENAIRE : résumé du match environ 7 heures
EuroUnion : nouveau joueur 1 jour
0-0
EuroUnion / BRUSSEL BRITISH R1 7 jours
EuroUnion / BRUSSEL BRITISH R1 : résumé du match 7 jours
jhonson JHONSON est devenu membre 8 jours
MAGNIFIQUE ENTREE EN MATIERE POUR LES UNIONISTES D'IXELLES 9 jours
EuroUnion / TOURINNOIS FC 1 et 7 14 jours
2-2
IRLANDE FC1 / EuroUnion 14 jours
IRLANDE FC1 / EuroUnion et IRLANDE FC1 / EuroUnion : résumés des matchs 14 jours
2-2
IRLANDE FC1 / EuroUnion 14 jours
EuroUnion : nouveau joueur 16 jours
EuroUnion : nouveau joueur 16 jours
IRLANDE FC1 / EuroUnion 16 jours
Yahya Ennouari est devenu membre 25 jours

SPONSOR OFFICIEL

Sponsor

SPONSOR OFFICIEL

SPONSOR OFFICIEL